vendredi 20 janvier 2012

BLUT AUS NORD-777: The Desanctification

La quête sonore audacieuse continue pour Blut Aus Nord. Audacieuse car les plus puristes ne sont pas invités ici à comprendre au plus juste ce que l'entité produit. BAN continue de s'éloigner d'un black metal codifié nordique pour aller creuser davantage dans les ressources offertes par les machines sans délaisser la recherche mélodique qui s'avère triomphale quand il(s) y cède(nt) complètement. Aberration sonore, l'entité francophone opère une fusion pratiquement inconcevable avec des formes de groove vicieuses pour égarer les oreilles de quelques auditeurs fanatiques de compartimentation. C'est pourtant un large spectre qui est balayé ici, avec ingéniosité. Mélodies, nappes, distortions, glaires vocaux, choeurs, swing, boue, lumières, agression, accalmie, chant clair, sprint rythmique, tout y est, même la démo du dernier flanger/phaser acheté (cf. la troisième plage, entre anecdotique foutage de gueule et pause éthérée). Un second volume qui fait attendre la conclusion, mais qui se suffit à lui même car Blut Aus Nord a particulièrement soigné chaque chapitre. Ce deuxième enregistrement croise une certaine forme de beauté épique à un groove rare et malsain, alternant rame de guitare avec envolé quasi dub progressive, coups martiaux avec blasts marathonien, dans un emballage visuel très réussi qui invite à la curiosité et à la découverte.

3 commentaires:

gulo gulo a dit…

je trouve la troisième plage assez cruciale dans l'ambiance du machin, on plonge d'un cran plus profond avec elle ; à la fois clichouille (le plan oriental avec le gros effet), mais pas forcément dans un contexte, même lointainement, beumeu, et si juste à point ... j'en veux plus des passages comme ça

DMDFC a dit…

J'aime aussi, mais je suis sceptique parce qu'il n'y a définitivement rien. BAN nous a habitué à travailler chaque note, chaque seconde, et là il n'y a qu'une idée qui aurait mériter plus d'espace et de développement.

gulo gulo a dit…

pas faux ... mais comme je trouve ce disque globalement tout en frustration, ce petit passageounet narquois et fugitif s'y inscrit plutôt bien ^^