samedi 27 juillet 2013

Pacific Rim de Guillermo del Toro

Parce que je suis aussi feignant que lui, je vais écrire autant de lignes que Guillermo del Toro en a rédigées pour le scénario de son nouveau film de science-fiction, Pacific Rim...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bon t'as pas aimé quoi...

Carnival Of Souls a dit…

Fuck... J'vais devoir écrire un commentaire plus long que l'article lui-même ^^. Pour faire court : c'est un divertissement visuellement impressionnant, brillant même à certains points de vue (lisibilité de l'action, animations des kaiju, combats maritimes...). L'univers est posé avec sérieux, mais avec une simplicité et une naïveté assez étonnante ! La situation politique que décrit Del Toro est ubuesque : alors que les chefs d'Etat du monde entier ont une arme qui fonctionne à peu près, ils décident d'abandonner les Jaeger pour construire une muraille maritime qui sera détruire en deux secondes par un monstre... C'est comme si, après avoir vécu la Seconde Guerre Mondiale, on se disait "tiens, c'était pas mal la ligne Maginot, ça a fait bel effet face aux Panzerdivisions et à la Luftwaffe en 40, on devrait remettre ça". C'est pas sérieux une seule seconde...
Bref, derrière les belles images, il n'y a pas le moindre fond, pas la moindre prétention intellectuelle, juste une ambition esthétique, une sorte de flamboyance 3D qui viendrait piétiner le travail de sagouin de Michael Bay en disant "si, on peut faire des films d'action avec des robots et des combats compréhensibles". Mais c'est tout... Et à 190 millions de dollars pièce, on peut légitimement attendre d'un "auteur" qu'il ait un point de vue sur le monde, en plus d'avoir des images plein la tête et les poches pleines...
Au moins Power Rangers c'était minable et fauché, on pouvait pardonner la flagornerie. Là c'est magnifique et vain, et d'un niveau intellectuel similaire... C'est relou.