jeudi 22 août 2013

GHOSTFACE KILLAH & ADRIAN YOUNGE - Twelve Reasons To Die

Si certains estiment que le WU publient des albums de plus en plus faible (du moins largement incomparable avec l'âge d'or du posse), d'autre voient chez Ghostface Killah, le prolifique, le seul aujourd'hui apte à assumer le poids et l'héritage du collectif via ses solos. Et si on demeure toujours loin du fameux et classique "Iron Man", ce nouvel album est peut-être celui qui, oui, en effet, fait perdurer un peu plus et avec vigueur l'aura du Wu. Alors non, on ne considère pas ce nouvel album comme "un disque de plus". Celui-ci a du grain et du caractère. Derrière son visuel très horrorcore faussement vintage, le MC s'associe à Adrian Younge pour balancer un album à la production mat, loin des sons clinquants et précis actuels. Pas (ou peu) de samples et de machines là dedans. Des batteries amples et vives, des basses modestes, des guitares passées au trémolo obsédant et des claviers type Hammond ou Wurlitzer pour habiller l'ensemble. Une odeur de soul se dégage du truc, efficace et charnue. Avec un esprit snuff Tanrantinesque (facile), GFK et Younge dégagent sur cet album une sorte d'esprit qu'on trouve assez proche, finalement, du Enter the 37th Chamber du collectif El Michels Affair, qui ré-interprétait le premier LP du Wu Tang. On boucle la boucle, en somme.

3 commentaires:

gulo gulo a dit…

T'as écouté The Brown Tape ?

Damo Dafoca a dit…

Nope. Un avis ?

gulo gulo a dit…

Super aussi. Cf ma page ^^