vendredi 12 juin 2009

HINT- 93-99


J'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour Hint. Je les avais découvert tardivement (par rapport à leur existence), quand "wu-wei" sortait. J'aimais beaucoup la façon dont le duo envisageait sa musique. J'ai mis beaucoup de temps encore à me procurer un de leur disque car ceux -ci sont assez difficile à dénicher, et aujourd'hui la tache est encore plus rude. D'où l'intéret de ce double cd proposé par Jarring effect. L'écoute de l'oeuvre fabriquée par Hint offre une vision très singulière de la musique. Comment un duo, il y'a de ça plus de 10 ans pouvait produire une musique aussi dense, riche et complexe? Les climats de Hint me paraissant, de manière très singulière, inexplicablement français. On ressent ce même sentiments que l'on peut avoir à l'écoute de Bästard, par exemple, ce son spécifique, baroque, qui trouve ses résonnances dans le cinéma de Jeunet (pour l'esthétique), qui se reverbère dans les couleurs vertes et ocres, un peu comme celle de la pochette, qui sont également les mêmes que sur wu wei. Ce double disque donc permet de couvrir l'ensemble de la discographie du duo. Il me parait utile de préciser que 80% des 3 albums sont présentés dans le disque, il doit manquer une paire de morceaux de chaque disque. C'est à dire que TOUT Hint n'est pas là mais une bonne partie. Le premier disque propose un mélange des 3 albums, réparti aléatoirement, sans ordre de chronologie. La musique du groupe est passé de début industriel, martial, dure, vers des contrées plus perosnnelles, indescriptibles, faisant appel autant à un post rock naissant (slint , tortoise) qu'à une musique électronique teinté de dub alors émergente (scorn, osons le dire, massive attack) tout cela étant mis au service d'une éxigence sonique remarquable. Hint solicite les boites à rythme, les guitares, mais aussi les violons, les cuivres pour ne poser aucune limite à sa quête. L'univers n'en est que plus complexe et total. Le second disque propose lui d'aller plus en profondeur dans les faces B, les inédits, les morceaux issus de split (avec unsane, siouplé) et les reprises (et re-unsane) dont a pu se charger le duo, en live ou en studio, accompagné parfois de petits camarades. La cohérence est donc moins évidente sur le second disque, mais il n'en reste pas moins que Hint fait bonne figure dans un paysage français musicale parfois maladroit. D'ailleurs, il est facilement possible d'extraire le duo de sa géographie car Hint est avant tout un excellent groupe, tout court.

4 commentaires:

thelightcarrier a dit…

ne pas hésiter à se déplacer pour les voir en concert (même avec Ez3kiel), leur musique prend une ampleur et une force assez surprenante.

MaNuNoize a dit…

Tout à fait d'accord pour confirmer Hint dans son statut de groupe culte, incontournable et en avance sur son temps... Cependant, l'intérêt de cette compilation-best of me parait plus que relatif. Si, pour les gens qui découvrent et n'ont jamais mis une oreille sur un disque de Hint, c'est une belle entrée en matière... Mais plutôt que de faire des compils à la linéarité curieuse, qu'est-ce que vous attendez pour rééditer ces albums magnifiques ?
Et pour les acharnés comme moi qui ont déjà une bonne partie de leur disco (les 3 albums, le split avec Unsane, la Bo de La Cité Nymphale, le Portobello Amigos) il est où l'intérêt ?

Macho))) a dit…

Bah c'est justement pas pour toi qu'est sorti cet objet...

Polly Noir. a dit…

OUI immense ce groupe.