jeudi 23 octobre 2008

Cynic – Focus

Alors là je ne vais pas me gêner. Vu qu’il y en a un nouveau et que je ne compte pas l’écouter, j’en profite quand même pour déféquer un coup sur le groupe le plus surestimé de l’histoire de la musique dans les cercles des musiques pour initiés (qui a dit geek ?) Alors Cynic, on en bouffe un peu partout. La pignole ultime, le truc dément sur lequel on peut accoler tous les descriptifs possibles. Alors en plus si le type qui en parle est un peu fan de métal extrême, en l’occurrence de death, et que les influences non extrêmes sont la classe ultime, alors là c’est l’orgasme assuré : pochette tachée et collante, bouche béate et yeux dans le vide. Pourtant ce groupe n’est rien d’autre qu’un truc de bouseux qui veulent passer pour des cultes, un truc de bof qui veulent passer pour des dandys, un truc pour balayeurs à chiottes d’aéroport qui veulent se faire passer pour des pilotes de ligne. Finalement ce truc n’est rien de moins qu’une belle blague moderne, des bœufs qui ne s’assument pas et cachent derrière de beaux discours cosmiques, des mélodies soi disant mathématiques, des constructions soi disant complexes, une production (vous appelez ça une production vous ?) d’une propreté salissante un manque d’inspiration et de feeling flagrant. Imaginez pacman qui jouerait du métal après avoir copulé avec Mario bross dans une console Wii, tout ça chez Nostradamus. Alors ouais c’est bien mignon, mais de là à dire que ce disque est surement le disque le plus culte du métal extrême ? Retournez écouter Obscura de Gorguts. Et jetez-moi ce truc.

4 commentaires:

gulo gulo a dit…

cauchemardesque

Gautier a dit…

Allez mon gars, fait nous plaisir : va t'acheter un cerveau et une paire d'oreille et ensuite on en reparle... Quand on ne comprend rien au metal progressif on n'en chronique surtout pas.

Stone a dit…

Effectivement, faut avouer qu'écrire un review aussi lamentable relève soit du miracle, soit de la petite blague.

idlewoodarian a dit…

Je suis en pleine découverte de cet album, et je suis un peu partagé : la prod est en effet franchement horrible (mais il y a un remaster, donc bon), c'est parfois... laid, tout simplement, mais les passages plus jazz sont franchement excellents, tout comme les outros planantes et exotiques...